VTT des Vieux Moulins





Edition 2016 

Merci à nos amies du Wings Red-Bull.

Et à la Canarderie de Laplaigne, pour le formidable accueil.

MERCI ENCORE à tous les bénévoles, les participants 
et tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette journée.

 

*************

     Picarde du dimanche 12 juin 2016
   
     LES PHOTOS (cliquez sur l'image)

                                     photos : Donat + Mick Bargibant + Michel Leroy


 

Les Vieux Moulins - Vidéos.


Vidéo de David Gosset

Vidéo de Philo Nargaud

Merci à nos amis pour ces vidéos...  


 

Image


PHOTOS DU VTT Part. 1
 (Pascal Renard et Philippe Lecocq - 1er Ravito )
PHOTOS DU VTT Part. 2
 
(Thomas Cornu et Mick Bargibant - Parcours + route)

 

      



 

2014

      

  Les Photos :  



1. Lucas.            2. Donat          
3. Michel



Statistiques : Cliquez sur l'image...

Image

    

       A Antoing, lorsque vous prononcez le mot “moulin” parallèlement à l’évocation d’une randonnée VTT, il est fort à parier que les autochtones feront allusion au président du club local, Mr Michel Moulin (sur l’affiche).  Les habitants de cette petite ville située au sud de Tournai sont désormais accommodés aux allées et venues de ce grand barbu taillé dans la masse qui parvient à associer le nom de la ville à quelques belles randonnées tout terrain.

Entouré d'une équipe jeune et dynamique, celui-ci propose un VTT estival, intégré les années précédentes dans le challenge “les Picardes”.  C’est dire si ce rendez-vous, désormais très prisé appartient aux sphères des belles organisations régionales.  Ce jeudi 29 mai 2014 (jour de l'Ascension), les adeptes du vélo tout terrain convergeront vers le stade d’Antoing, dans un cadre tout à fait original, pour des balades peu banales.

 

Un peu d’histoire...

Nul ne sait à quand remonte exactement la première édition de l'événement.  Sur le parcours, des flèches rouges, vissées sur quelques poteaux de bois font office de reliques.  D’après certains éléments de datation (dont le rappel de nombreux souvenirs), elles se situeraient au milieu des années 90, soit après près de vingt années d’existence.

Les pionniers se rappelleront des départs en janvier, sous un manteau de neige, à partir des installations du football club de Maubray, un terrain jouxtant un... vieux moulin.


D’autres mentionneront un VTT dont les bénéfices n’ont fait que transiter entre les caisses du club et le consortium en faveur des victimes du tsunami en 2004, il y a dix ans. 

Depuis lors, l’implication du C.T.Antoing dans l’Entente du Tournaisis a axé son programme tant sur le VTT que sur la route.  Outre son organisation phare du 11 novembre, il était opportun pour ce club d’ajouter à son actif un VTT d’été.

 

Le succès est l’enfant de l’audace...

Le 11 juin, les journées sont très longues.  Le désir d’évasion se fait alors ressentir davantage.  Mais il n’y a pas que le vélo dans la vie...  Les retrouvailles dans un contexte festif activent les plus fous d’entre nous, surtout lorsque se côtoient vététistes et cyclos routiers (qui feront quelques beaux tours de roues autour de Tournai).

Plantons le décor : un complexe sportif construit en cuvette au cœur de la ville, dominé par le donjon médiéval du château, un vaste parking d’accès aisé et toutes les commodités nécessaires afin de garantir une matinée bien agréable.

Une buvette accueillante recelant un stock suffisant de rafraîchissements - n’oublions pas que nous sommes aux prémices d’un climat d’été.

Mouliner de moulins en champs de lin... rien de vilain !

Un parcours relativement facile selon les distances proposées.  Au départ du stade vers le quartier de Crèvecœur (n’ayez crainte pour le palpitant, l’effort n’est pas intense à outrance), jusqu’au premier tronçon pavé contournant les remparts du château par la rue Alevale, vous remontez  la pente et quelques siècles... au fil du premier kilomètre.

                                               

La descente du chemin dit “de la Verte Herbe” vers le site de Saint-Druon, laisse entrevoir le moulin de Péronnes et celui de Maubray au cours d’un passage en zone privée.

               

Au sortir de ce terrain où a lieu chaque année le festival du tout terrain (à moteurs), des sentiers traversent le village de Fontenoy, célèbre pour la bataille qui s’y déroula en 1745.  Roulez les premiers, messieurs et mesdames les vététistes.  Moins sanglante est la suite de la balade, le long du vieux canal de Maubray.

    

Comme un dimanche au bord de l’eau, au trémolo des plus rigolos, du chant des p’tits z’oiseaux que perturbe le déboulé les gros mollets.  Ce canal, construit sous la dominance hollandaise, inauguré par le Prince Guillaume d’Orange coule lentement dans un cadre bucolique.  Il y a bien longtemps que les bateaux n'effleurent plus ses rives et seuls les promeneurs en quête de quiétude occupent ses bords.

Souvenez-vous du roman de Maurice Des Ombiaux en parcourant les sentes de Maubray.  Le vieux moulin du patelin abrita à l’époque le fameux “Maugré”. 

   

Le passage vers l’autre rive d’un autre canal, celui reliant le Grand Large de Mons-Nimy au Grand Large de Péronnes indique la frontière française.  Le bois de Flines est le poumon vert transfrontalier.  En serpentant le long de ses allées, vous en jugerez l’étendue tout en vous délectant de quelques passages techniques et de longues clairières désertées de toute présence humaine.  Une petite incursion dans le pays voisin permet de revenir à travers champs jusque Laplaigne.

        

Si l’envie vous envahit de goûter le fromage local, il vous suffit de vous attarder dans la cour de la ferme dite "du Moulin Blanc" (Verbauwhede) à travers laquelle le circuit passe.

Mais le ravito n’est pas loin.

        

A l’autre extrémité de la forêt domaniale de Flines, se situe un bois appartenant au Prince de Ligne, propriétaire du château d’Antoing.  A l’orée, vous l’aurez votre denrée désirée... Remercions au passage les préposés aux postes de ravitaillement, apprécions la présence de charme des représentantes de Red Bull et ce, avant d’attaquer une légère mais longue montée vers l’aérodrome de Maubray, bordé de ses pistes ensablées.

        

Non, ce n’est pas un mirage, il s’agit bien d’un mini désert planté là et surplombant la forêt.  Plus dur est la pédalée car pour en sortir, il faut jouer du braquet, grimper, dévaler les dunes et replonger dans les parties boisées avant de rejoindre les berges surélevées du “nouveau canal”.

    

A défaut d’avion, c’est l’aviron qui vous mène le long du bois de Lanchon. 
A l’écluse du haut, admirez le panorama du Grand Large.

Cet ouvrage permet le franchissement du dénivelé entre le canal, le lac de Péronnes et l’Escaut. 
Avant de vous engouffrer dans une nouvelle zone boisée, vous contournez un étang artificiel creusé dans une ancienne sablière.

De retour vers le “vieux canal”, vous découvrez d’un peu plus près le “Moulin du Maugré” à Maubray avant celui de Péronnes, transition faite par l'ancien moulin à eau.  La civilisation, le modernisme refont leur apparition lorsque surgit la ligne du TGV qu’une bute vous permet de découvrir avec vue d’en-haut, jusqu’à l’Escaut.  C’est au fil de l’eau que vous porte le vélo lorsque vous apercevez à l'horizon la pointe d'un donjon et vous vous dites qu’à Antoing, il n'y a pas qu'un château, ce n'est pas très loin et c’est très beau !.

   

   

Donat.

Parcours