Les nouvelles du Capitaine Mai-Juin 2018


En mai, fais ce qu’il te plaît... mais sois circonspect !
En juin, faut qu’ça bouge à Antoing et le rouge ira loin.


Oui c’est vrai, je l’admets et il n’y a pas de “mais”, en mai jamais je n’omets les fins gourmets des balades au(x) sommet(s).

Ceux qui dévorent avec un appétit d’ogre peu sobre, des aventures décrites sans ratures et qui vous narrent leurs prouesses ou vous narguent à la dure, mettant au défi les lois de la limite humaine, sans la moindre sagesse.

“Ce n’est pas le puits qui est trop profond, c’est la corde qui est trop courte” (Proverbe Chinois). 

Chacun de nous voudrait acquérir davantage de capacité physique, davantage de temps libre, davantage de possibilités pour vaincre ses challenges.  Malheureusement, si ces derniers sont infinis, nous nous heurtons à d’inéluctables contraintes.  Les outrepasser, les briser, c’est peut-être mettre en péril un style de vie au profit de passions peut-être éphémères.  C’est atteindre le bout de la corde et... se planter au fond du puits !

Dans notre sport, nous ressentons un idéal vécu dans l’action; une frénésie qui nous porte vers d’autres horizons.  Le temps que nous passons à cet exercice constitue un immense réservoir rempli d’images, de sons, de projets, de tous ces éléments qui nous imbibent lorsque sur le vélo, nous partageons d’excellents moments.  Il en demeure une émotion qui progresse au point d’en devenir chronique, guidée par une envie de sensations inconnues vers lesquelles nous portons un regard ingénu.

Notre humanité, assoiffée de rendement dispose du sport comme de son propre symbole.

L’émulation au quotidien orchestre notre conduite et nos défis sans cesse croissants, nous poussant aux confins de l’extrême, à condition que notre santé veuille bien tenir bon...

L’excès n’est jamais profitable.  Si aujourd’hui je fais l’éloge de la sagesse, de la modération, ce n’est pas pour freiner l’exaltation de mes amis sportifs, mais bien pour conscientiser sur l’effet pervers d’une passion qui, comme un torrent creusant son lit de plus en plus profondément risque de détruire sur son passage tout élément essentiel à une vie saine et socialement correcte.

Même si le sport nécessite que l'on consacre du temps pour parfaire sa condition physique et s'adonner à la discipline choisie avec efficacité, nous pouvons en parallèle partager ces moments;  concilier vie de famille et passion. 

Si les deux suivent la même direction, c'est tout bon !

De l'évasion qui, de tous les soucis nous met à distance, nous en avons tous besoin, c'est une évidence.
La vie est faite ainsi, constituée d'une multitude d'activités sur lesquelles nous nous focalisons, mais que nous devons adapter à une juste mesure.  Le bien-être individuel (et conjugal) constitue ce fameux "Graal" en quête duquel l'être humain n'a de cesse de concourir, de conquérir.
           

Un dimanche à vélo, c'est le bonheur en évidence
pour Vinciane et Pierre !


Pour échapper à une société de plus en plus exigeante, vous pouvez quand même compter sur un groupement d’amis où l’accent est justement mis sur tout ce qui nous unit : l’activité sportive en toute simplicité, sans duplicité !  Que vous soyez randonneur au long cours, modéré, occasionnel, inerte par la force des choses; sprinter, grimpeur, routier régulier, adepte du tout terrain, baroudeur solitaire ou féru du peloton, vous vous intégrez aisément dans notre équipe.  C’est le principal et pour notre club, c’est vital.


Dans ces moments d’inertie, votre site se remplit tout comme votre esprit après l’effort accompli, d’images, de sensations, d’émotions... Infos positives, infos négatives, tout est dit pour préserver cette vitrine vers l’extérieur, ce miroir dans lequel chacun peut s’y voir, ce doux réseau, sans fardeau que, depuis 15 ans, j’ai dans la peau.

Pourtant, la grande mode est aux réseaux sociaux, ces “places publiques” où s’agitent tant d’hypocrites, à l’attaque quand la sornette excite. 


Je ne ferai aucun débat sur le phénomène qui, à en soupeser les effets, contient autant de bons que de vilains côtés.  Il serait plus facile (et moins coûteux) d’abandonner un espace web pour diffuser à profusion le résultat d’une fusion d’informations, d’images tout aussi évocatrices, mais nous y perdrions une partie de notre identité.

Ne m’en veuillez pas si parfois, je passe outre la plupart des détails qui pourraient en effet agrémenter votre site, propagés en priorité sur Facebook, Instagram ou que sais-je...

Le “que sais-je” en dit long... notamment sur l’impossibilité d’être partout à la fois, mais aussi sur la volonté d’échapper à un accès excessif aux réseaux; aux connections buveuses de temps, au matraquage confus qui froisse le sage individu. 
D’ailleurs, après avoir aligné ces quelques lignes et pour conserver la ligne, je refermerai l’écran, quitterai le divan et sur la bécane, j’irai droit devant. 


*************


En juin, ça se passe à Antoing.

Vous êtes nombreux à consulter l’affiche, les parcours et ... bien sûr, la météo prévue pour notre organisation Picarde
du dimanche 10 juin, jour de la Fête des Pères ! 

Notre équipe vous attend dès potron-minet pour vous guider vers des circuits sur route : “La Rando du Chêne à Clous”
et tout terrain : “Le VTT des Vieux Moulins”.


Nos équipes vous ont préparé de merveilleuses balades (route ou VTT).  Elles valent le déplacement (et l'effort !)

La combinaison des deux disciplines devrait plaire à tous les cyclos, touristes d’un jour au milieu des plus beaux coins autour d’Antoing.

Inutile d’en dire plus long, ce serait comme un film que je vous inviterais à suivre au cinéma alors que je viens de vous en dévoiler l’histoire complète.  Comme pour ce film, la sensation du vécu sera de toute manière différente, mais il est fort à parier que vous l’apprécierez.

Votre participation, j’en suis sûr... jamais vous ne la regretterez !

Bon amusement -  Je vous l’accorde, sans modération !!!!!


       Donat. 

 


Musique : Urban Trad - Sanomi