Les nouvelles OCTOBRE 2018


          Aux dernières nouvelles, nous entamions l’été.  Notre organisation Picarde faisait la une et sans le savoir, nous nous dirigions vers une période caniculaire qui allait perdurer.

C’est qu’il a fait chaud, trop peut-être !  La pratique du vélo, comme d’autres activités sportives étaient peu recommandées durant ces journées où le thermomètre battait des records auxquels nous n’étions pas habitués.

C’est alors que le vélo nocturne a lancé les plus déterminés à enfourcher la bécane à des heures tardives, mais bien agréables pour oser se bouger enfin. 

Pour éviter les fortes chaleurs,
rien de tel que de démarrer en
soirée et profiter d'une fraîcheur
nocturne pour s'adonner à son
sport préféré. 
Mais cet été, même les nuits
étaient caniculaires !

J’ai l’habitude d’affirmer que pour acquérir une certaine inspiration et que les mots découlent, il n’y a pas d’avance, il faut que je roule.  Hélas, hélas et là, c’est las et vanné que j’étais quand parfois sur le vélo de route ou sur le VTT je me permettais une excursion de moindre intensité, une virée "cyclée" indigne d’un cinglé, ou quand le mordu se fait fondu sous l’effort.

Soit, loin de m’en décourager, de me démoraliser, je postpose et me repose, avant que d’un bon moment de temps je ne dispose.  Il ne faudra pas grand chose pour que soudain, comme tant d’autres, j’explose.

Voyez plutôt ce superbe voyage du club qui a ravivé la passion du vélo et des retrouvailles, au milieu des grimpettes ardennaises.  Les photos ne peuvent mentir quant à la qualité de ce mini-séjour, des plus beaux jours.  

Jean-Luc (El’Duj’), tu as déniché l’endroit parfait - Bravo !     


Des images de joie, de bonne humeur et pour ne pas changer, de belles randonnées...

=> Retrouvez les photos du voyage ici...

+ => Les photos prises par Alain Christiaens (merci Alain !)

Les infos-club qui allaient paraître au mois d’août n’étaient pas des plus engageantes, entre la perte de notre ami Luc, 
les “bobos” qui en ont éloigné d’autres et quelques infuses confusions non diffusées, l’optimisme n’était pas au beau fixe.
   
Des informations que nous ne préférerions jamais lire....

Luc nous a quittés début août.   

La tristesse envahit aussi vite nos esprits et ensemble, 
nous nous sommes associés à la douleur de ses proches,
de ses amis.   

Adieu Luc !
        


Malgré tout, comme un disc-jockey, il faut bien que je mixe et que de temps en temps, je passe le “truc” idéal qui relance l’ambiance et la confiance.

C’est alors qu’un jour de cet été, mon ami Marcel Buffe vint frapper à ma porte... Quelle belle surprise !  Entre Meaurain et Gaurain, il n’y a pas d’océan à traverser, pas de couloir aérien à emprunter et pourtant il était là en véritable ami, disposé à vider ses mémoires : la première consistant en quelques cartes digitales contenant une multitude de photos, la seconde étant un concentré de ses plus beaux souvenirs qu’il avait de prime abord bien du mal à canaliser.

Devant une bière, sans prendre le moindre bateau ou l’avion, rien qu’en discutant, je me suis mis à voyager aux quatre coins du monde.  Son récit me rendait tellement attentif; c’était beau à entendre et que dire de son enthousiasme ?... Lorsque, parcourant le millier de photos que l’écran nous projetait, il m’arrêtait en pointant du doigt des lieux extraordinaires, la voix émoustillée par ce qu’il allait me raconter, ne sachant plus par où commencer, ni où aller... Surfant entre les clichés et les anecdotes.  Pour peu, en fermant les yeux, je me voyais sur les lieux !  Et dire que la réalité c’est encore mieux !!!

   
     
      Marcel a commencé ses voyages
un peu plus près de chez nous :
en Alsace, en Suisse, en France
et en Italie. 
Principalement dans les Alpes.
De ce côté-là, il accompagnait
son petit fils Axel sur les routes
montagnardes.
Axel qui a bien grandi et qui porte
toujours aussi bien nos couleurs.


Alors là, durant deux bonnes heures j’ai contemplé (les sensations réelles en moins) la Cordillère des Andes au Pérou, le Temple du Soleil, le Lac Titicaca, le Machu Picchu - la Birmanie (non pas la “bier manie”), la magie des paysages de l’Asie et ses mystères -  le charme de l’Alsace, des Alpes françaises, suisses ou italiennes... Ces parties du monde que notre globe-trotter a parcourues... à vélo évidemment !

     
La Cordillère des Andes et ses paysages tantôt désertiques, tantôt présentant un décor tapissés de montagnes.
Une chaleur étouffante et des randonnées longues et fortement dénivelées.  Tel était le menu sportif du voyage au Pérou.
 
 
Comme toujours, Marcel rencontre des habitants tellement sympathiques qui l'hébergent, lui prodiguent de précieux conseils et surtout lui procurent cette agréable impression d'avoir des amis à l'autre bout du monde.

   
Vous ne pouvez l'apercevoir sur photo... mais derrière Marcel, un précipice profond de 3.000 mètres a de quoi donner le vertige. 
 
     
Les routes sont longues, pentues, mais au bout...
Les paysages sont à couper le souffle !
 
     
Ce panneau l'indique, Marcel pénètre dans la fameuse Cordillère des Andes.  Mais outre ces panneaux indicateurs, constatez le compteur du jour : près de 200 km et 4900 m de dénivelé.... oufffff.....
 
       
     La Birmanie est vraiment mystérieuse.  C'est en famille que ces temples bouddhistes sont visités.  Ces lieux sont sacrés et une ligne de conduite est à respecter.  
 Cette pierre parée d'or fin tient en équilibre sur l'équivalent d'une pièce de 50 centimes.      Parfois, Marcel préfère mettre le vélo de côté et profiter avec son épouse de moments magiques.    
 



C’est donc avec autant de retard que de distance nous séparant de ces contrées que je vous les partage.  Je cherchais le meilleur moyen de vous les transmettre.  Il est très difficile de les commenter et malheureusement, vous n’avez pas entendu de vive voix l’ami Marcel vous narrer avec l’engouement d’un explorateur qui a fait une incroyable découverte... Mais je suis persuadé que lorsque vous le croiserez et que vous aurez vous aussi parcouru ces images, vous ne pourrez vous passer de ces histoires de destinations lointaines, vers lesquelles seul un aventurier du vélo peut vous transporter, dans un exposé où comme dans le rêve éveillé, vous serez transposé.

=> Album photo du Pérou
=> Album photo de Birmanie
=> Album photo : Alsace, Suisse, Italie

Merci Marcel !

 


 

Le mois d’octobre file, les activités défilent et nous ne pouvons perdre de vue l’approche imminente de notre événement : le VTT des Carrières du 11 novembre prochain.


La mutation désormais annoncée ne doit pas provoquer le tohu-bohu ni balancer le projet au bahut et encore moins au rebut.

Nous avons vécu pareil cas de figure il y a 5 ans et loin de baisser les bras, nous les avons doublement relevés et c’est ainsi que les “Carrières” ont survécu.

Favorables, défavorables... Nous n’avons d’autres choix que de nous soumettre et trouver l’alternative idéale qui permettra le maintien de cette organisation qui fait entre autre notre renommée, notre fierté. 

Soudaines et vaines, les calembredaines nous calent dans les décisions ou les actions saines.  Agissons alors comme nous l’avons toujours fait, dans la dignité et le refus de plier.  On le sait, si nous abandonnons le projet, des ombres planent déjà au-dessus, prêtes à nous l’escamoter.

Le Président Michel Moulin, notre Comité comptent énormément et plus que jamais sur la collaboration de tous.  Il va falloir innover le parcours, flécher, monter le chapiteau, subvenir à l’intendance, aux ravitaillements, à l’encadrement,... à tout ce qui fait que les visiteurs s’en retournent le 11 novembre après-midi en se félicitant de leur journée, en remerciant leurs hôtes de ces moments exquis tant pour le côté sportif que la convivialité.

Tout compte fait... le camping derrière l’hôtel de ville, ça peut être amusant !!! 



  Donat. 

 


Musique : Yakuro - Cycling of Emotions






Les nouvelles du Capitaine - AVRIL 2013

Les nouvelles du Capitaine - MAI 2013

Les nouvelles du Capitaine - JUIN 2013

Les nouvelles du Capitaine - JUILLET - AOÛT 2013

Les nouvelles du Capitaine - SEPTEMBRE 2013

Les nouvelles du Capitaine - OCTOBRE 2013

Les nouvelles du Capitaine - NOVEMBRE 2013

Les nouvelles du Capitaine - DECEMBRE 2013

Les nouvelles du Capitaine - JANVIER-FEVRIER 2014

Les nouvelles du Capitaine - MARS 2014

Les nouvelles du Capitaine - AVRIL 2014

Les nouvelles du Capitaine - MAI 2014

Les nouvelles du Capitaine - JUIN 2014

Les nouvelles du Capitaine - JUILLET-AOUT 2014

Les nouvelles du Capitaine - SEPTEMBRE 2014

Les nouvelles du Capitaine - OCTOBRE 2014

Les nouvelles du Capitaine - NOVEMBRE 2014

Les nouvelles du Capitaine - DECEMBRE 2014

Les nouvelles du Capitaine - JANVIER FEVRIER 2015

Les nouvelles de Michel - MARS 2015

Les nouvelles de Michel - AVRIL 2015

Les nouvelles de Michel - MAI 2015

Les nouvelles de Michel - JUIN 2015

Les nouvelles de Michel - JUILLET AOUT 2015

Les nouvelles de Michel - SEPTEMBRE 2015

Les nouvelles du Secrétaire - OCTOBRE-NOVEMBRE 2015

Les nouvelles du Secrétaire - DECEMBRE 2015 - JANVIER 2016

Les nouvelles du Secrétaire - FEVRIER - MARS 2016

Les nouvelles du Capitaine - AVRIL 2016

Les nouvelles du Capitaine - MAI - JUIN 2016

Les nouvelles du Capitaine - JUILLET - AOÛT 2016

Les nouvelles du Capitaine - SEPTEMBRE-OCTOBRE 2016

Les nouvelles du Capitaine - NOVEMBRE-DECEMBRE 2016

Les nouvelles du Capitaine - JANVIER-FEVRIER 2017

Les nouvelles du Capitaine - MARS-AVRIL 2017

Les nouvelles du Capitaine - MAI-JUIN 2017

Les nouvelles du Capitaine - JUILLET-AOUT 2017

Les nouvelles du Capitaine NOVEMBRE 2017

Les nouvelles du Capitaine - DECEMBRE 2017 + JANVIER 2018

Les nouvelles du Capitaine - FEVRIER + MARS 2018

Les nouvelles du Capitaine - AVRIL 2018

Les nouvelles du Capitaine - MAI - JUIN 2018

Les nouvelles archivées...

Retrouvez les archives du Cap'taine "Déroute"...

 => cliquez sur ce lien